Newsletter - Toulouse DataViz - #20
Newsletter - Toulouse DataViz - #20

Newsletter - Toulouse DataViz - #20

Contenu
Dataviz et citoyen, le son des data, les trajectoires des oiseaux
Date
Jun 16, 2022

Le mot d'introduction

💡
Les donnĂ©es envahissent nos vies pour le pire et pour le meilleur. Elles peuvent ĂȘtre utilisĂ©es pour nous contrĂŽler et nous asservir mais elles peuvent aussi servir Ă  nous faciliter la vie et ĂȘtre un vecteur de progrĂšs et d’émancipation ! Accessibles Ă  tous, les donnĂ©es peuvent nous renseigner sur une multitude de sujets, elles nous Ă©clairent sur la complexitĂ© du monde, contribuent Ă  la formation de notre esprit critique et amĂ©liorent la transparence de la vie publique. La visualisation de donnĂ©es est faite pour cela, mais seule une petite communautĂ© de data-analystes, de data-journalistes, ou de passionnĂ©s savent les exploiter. Si la dataviz ne se dĂ©mocratise pas plus vite, toutes ces donnĂ©es ne seront pas exploitĂ©es et les producteurs de donnĂ©es se dĂ©courageront Ă  les produire. Notre association TDV s’inscrit dans cette dĂ©marche de promotion de la dataviz comme l’a montrĂ©, encore une fois, notre dernier hackaviz avec l’utilisation de donnĂ©es ouvertes « sensibles » sur le thĂšme de l’attribution des sommes collectĂ©es dans le cadre de la taxe sur la copie privĂ©e. Notre prochain meetup reviendra sur cet Ă©vĂ©nement et nous dĂ©battrons du sujet passionnant du rĂŽle de la dataviz au service du citoyen. Venez nombreux pour se rencontrer et partager vos idĂ©es avec nous !
 
 

Meetup du 23/6/2022

La dataviz au service du citoyen

23/06/2022 Etincelle Coworking - Carmes 1 rue BouquiĂšres Toulouse - 19h-21h
L’open data en France a plus de 10 ans. C’est la mise Ă  disposition proactive de donnĂ©es issues du travail quotidien d’établissements publics et parfois de sociĂ©tĂ©s privĂ©es. Cela permet Ă  quiconque de les exploiter gratuitement.
Mais ceci ne fonctionne que si :
  1. les donnĂ©es utiles sont rĂ©ellement publiĂ©es. L’administration “joue” le jeu. Si ce n’est pas le cas, alors il faut parfois batailler pour les obtenir auprĂšs de la commission d’accĂšs aux documents administratifs (CADA).
  1. les donnĂ©es doivent ĂȘtre rendues intelligibles au plus grand nombre. C’est ici qu’intervient la dataviz et le data journalisme.
notion image
La promesse de l’open data Ă©tait de permettre au citoyen ainsi qu’au militant de suivre, d’analyser et si besoin de contester les politiques publiques sur des donnĂ©es factuelles. L’open data contribue Ă  la transparence de la vie publique.
 
Toulouse Dataviz vous propose un meetup exceptionnel avec la participation de :
  • Marc Rees, rĂ©dacteur en chef de la revue web NextInpact qui est un des journalistes ayant obtenu la publication de ces donnĂ©es de la copie privĂ©e. Il nous racontera les enjeux et la bataille qu’il a menĂ©e.
  • Reunan Bellec, vainqueur du concours de l’Hackaviz2022 qui nous prĂ©sentera sa trĂšs belle rĂ©alisation qui permet l’analyse et la comprĂ©hension des donnĂ©es financiĂšres de la copie privĂ©e. Venez Ă©couter ses explications, certains dĂ©tails sont absolument Ă  ne pas rater !
Cette présentation sera suivie par un débat sur le thÚme de la dataviz au service du citoyen en présence de Marc et de :
  • Thierry Martin, consultant indĂ©pendant qui a cĂŽtoyĂ© pendant plusieurs annĂ©es la problĂ©matique de la libĂ©ration des donnĂ©es administratives et de leur diffusion sous forme de dataviz.
Cet Ă©vĂ©nement sera enregistrĂ© pour celles et ceux qui ne pourront pas ĂȘtre prĂ©sents. Il faudra ĂȘtre sur place pour profiter du buffet de clĂŽture et pouvoir Ă©changer en direct 😊.
S'inscrire ici

La sonification des Données

Aujourd’hui, nous explorons le vaste domaine de la sonification des donnĂ©es (Data sonification), sujet Ă©trange dans le monde scientifique et encore plus dans celui de la visualisation des donnĂ©es et qui peut sembler confidentiel et rĂ©servĂ© Ă  quelques spĂ©cialistes. MĂ©langer deux passe-temps : faire de la dataviz tout en essayant de faire de musique ? J’achĂšte ! Alors, si vous ĂȘtes tout seul, montez le volume Ă  11 ou sinon, branchez vos Ă©couteurs pour Ă©viter que vos collĂšgues/partenaire/enfants/chiens ne vous lance des regards accusateurs. C’est parti.
notion image
 
Lorsqu’on y pense sĂ©rieusement, notre monde fourmille d’appareils fournissant des informations sonores, tel le compteur Geiger, les ARVA dispositifs de recherche d’objets ou des personnes enfouies dans la neige ou dans des gravats, sans parler des bips angoissants des Ă©lectrocardiogrammes ...
La sonification des donnĂ©es, qu’est-ce que c’est et Ă  quoi cela sert-il ?
Nous disposons de cinq sens, voire six pour une bonne moitiĂ© de l’humanitĂ© (ou pas). Pourquoi alors ne pas utiliser un sens de plus, l’ouĂŻe, afin de mettre en valeur ou de renforcer une data visualisation ? Nous pourrions alors “entendre ce que nos yeux ne pourraient pas voir”. Outre de permettre l’accĂšs Ă  des reprĂ©sentations de donnĂ©es Ă  des personnes dont la vision est dĂ©ficiente, la sonification permet en tout cas d’entendre ce que l’on voit, et de renforcer la dĂ©tection d’élĂ©ments furtifs ou d’inversions de tendances au cours du temps. Alors, comment ça marche?
 
Comment rajouter du son ?
La rĂ©alisation demande du doigtĂ© et un certain talent. Si une mauvaise visualisation vous pique les yeux, attendez-vous Ă  ce qu’une sonification de donnĂ©es vous casse les oreilles. Pour obtenir quelque chose d’agrĂ©able, il faut arriver Ă  crĂ©er une musique, c’est Ă  dire combiner des sons de diffĂ©rentes hauteurs (grave ou aigu) avec un rythme. Appliquons cela Ă  une sĂ©rie temporelle : la hauteur d’une note est appliquĂ©e Ă  une valeur en un instant, et le rythme est associĂ© Ă  l’apparition de cette valeur.
notion image
 
 
Le sujet en tout cas est assez sĂ©rieux pour qu’Alan Smith, responsable data journalisme et data visualization au Financial Times, nous donne une illustration sonore de la courbe des taux obligataires en Angleterre des annĂ©es 1980 Ă  2017. Une courbe assez plate en gĂ©nĂ©ral, mais qui rĂ©vĂšle quelques tourments et autres petits secrets.
 
À vous de jouer !
Tout comme il est possible de se contenter de crayons de couleurs pour une visualisation, il est tout Ă  fait possible de jouer une partition musicale issue d’une sĂ©rie temporelle avec de vrais instruments, selon vos talents de musicien. Toutefois, aujourd'hui, de nombreux logiciels bien connus pour leurs outils de visualisation (R, Python, PowerBi...) peuvent reprĂ©senter des donnĂ©es sous forme sonore. Des sites, tels que TwoTones.io permettent de tĂ©lĂ©verser des donnĂ©es pour construire une sonification en combinant des instruments. On peut ainsi entendre la lente descente des taux d’opinion de R. Nixon jusqu’à l’enfer du Watergate ou les plaintes liĂ©es aux rats et aux souris Ă  New York ou la fin de la route pour les insectes en Ă©tĂ© au Danemark (peut nĂ©cessiter l’installation de DRM dans votre navigateur), comme le raconte trĂšs bien le podcast spĂ©cialisĂ© LoudNumbers. Vos oreilels n’en reviendront pas

 

Trajectoires d’oiseaux migrateurs

Certains oiseaux migrateurs sont capables de prouesses et de parcourir des miliers de kilomĂštres du nord vers le sud pour venir se reproduire en Europe avant de repartir en sens inverse. La jolie application proposĂ©e par Benjamin Becquet propose de voir ces migrations au cours du temps. En utilisant les donnĂ©es libres de BirdMap Data et les librairies deck.gl et MapLibre-GL sur des fonds de cartes CARTO et OpenStreetMap, cette rĂ©alisation fluide nous permet de nous atarder pensivement sur ces migrations, en jouant avec les diffĂ©rentes espĂšces rĂ©petoriĂ©es et les trĂšs nombreuses trajectoires disponibles. Cette application fascinante, et probablement perfectible, est Ă©galement trĂšs pĂ©dagogique, d’autant plus que le code source est Ă©galement disponible !

L'actualité de l'Open Data

Cette fois ci un peu de publicitĂ© pour DataGrandEst trĂšs actif dans le domaine de l’Open Data.
  • Plein de donnĂ©es, outils et actualitĂ©s N’hĂ©sitez pas Ă  allez voir, ces ressources sont trĂšs intĂ©rressantes

Livres, E-learning et MOOCs

“Les Erreurs dans Les Cartes” (Ă©ditions Courtes et Longues, 30€) de Benjamin Furst, historien et cartographe, est un livre assez remarquable que nous recommandons ce mois-ci.
Évitant les Ă©cueils d’un inventaire d’erreurs Ă  la PrĂ©vert, le livre plonge le lecteur dans une multitude d’histoires, politiques, historiques, stratĂ©giques ou commerciales et raconte la genĂšse de ces erreurs et, ce faisant, l’histoire de la cartographie.
“Pour ĂȘtre utile et reprĂ©senter fidĂšlement le monde, une carte doit mentir” disait Mark Montmonnier, le cĂ©lĂšbre auteur de “Comment Faire Mentir Les Cartes”. Dans l’ouvrage du mois, Benjamin Furst nous rappelle, par de nombreux exemples trĂšs documentĂ©s, que toute reprĂ©sentation est issue de nombreux choix, limitĂ©s involontairement par la technologie ou, au contraire, sciemment Ă©tablis Ă  des fins de dĂ©sinformation gĂ©ographique. Les erreurs ainsi crĂ©Ă©es peuvent perdurer trĂšs longtemps.
Une belle façon d’arpenter le monde, cartes en main et de questionner nos reprĂ©sentations du monde.
“Les Erreurs dans Les Cartes” (Ă©ditions Courtes et Longues) de Benjamin Furst
“Les Erreurs dans Les Cartes” (Ă©ditions Courtes et Longues) de Benjamin Furst

Et aussi


 
Le Meetup Paris Dataviz recevait le mois dernier Nicolas Mondon (le figaro) et Victor Alexandre (Le Parisien) pour parler “Elections & Dataviz”. L’occasion de voir, ou revoir, certaines des plus belles rĂ©alisations, mais aussi de discuter des limites, des hypothĂšses et des choix inhĂ©rents Ă  la rĂ©alisation de cartes.
 
Vous pouvez retrouver ce Meetup en ligne sur Youtube . Plus d’informations sur la page du Meetup.
notion image
 
━━━━━━━━━━━━━━━━━━ Cette newsletter de Toulouse-dataviz a Ă©tĂ© rĂ©digĂ©e avec l'outil Notion que nous aimons bien. Si vous lisez cette newsletter et que vous n'ĂȘtes pas encore inscrit au club, il vous suffit de cliquer ici. Pour se dĂ©sinscrire demandez ici. Toutes les anciennes newsletters sont consultables ici. Vous pouvez aussi rejoindre nos communautĂ©s : Club ou Discord. Merci Ă  nos sponsors qui soutiennent nos activitĂ©s.